top of page

Et si je créais le métier qui me ressemble ?

Un peu de contexte…

Quand le fondateur d’Ask For et la fondatrice d’EB solution se rencontrent, immédiatement le courant passe. Nous sommes à une soirée réseautage, parce que tous les deux, nous savons que c’est là que tout se passe ou du moins, se prépare.


Vous voulez développer vos activités, votre réseau, et obtenir de nouveaux clients ! Alors rendez-vous à la prochaine soirée réseautage.

Mais d’ailleurs qu’est-ce qu’on dit quand on rencontre de nouvelles personnes ? Comment on les aborde ? Et surtout comment s’assure-t-on qu’ils vont se souvenir de nous, mieux encore qu’ils auront envie de vous contacter pour prendre rendez-vous ?

Christophe Béguin a quelques idées sur le sujet...

Qui est Christophe Béguin en quelques lignes ?

Un homme grand, chauve, dont on se souvient ! Il a quelque chose de théâtrale quand il s’exprime, il captive par sa gestuelle, son regard et ses mots. Après quelques secondes à peine, on a envie d’en savoir plus et surtout qu’il nous explique comment pouvons-nous faire pour être aussi à l’aise face aux autres.

Ça tombe bien, Christophe en a fait son métier ! Il débute le théâtre à l’âge de 10 ans et il foule les planches aujourd’hui encore. Il a notamment travaillé de nombreuses années dans la formation. Et un jour, il a décidé de se lancer pour créer son propre métier.

253 idées d’entreprises !

Dis-nous Christophe, comment ton projet a-t-il démarré ?

Avec 253 idées et pour pouvoir faire le tri, j’ai décidé de m’offrir du temps. En quittant mon emploi, je m’étais assuré d’avoir suffisamment d’argent de côté pour pouvoir me donner à mes réflexions.

Ça a commencé par : Qu’est-ce que tu sais faire ? Qu’est-ce que t’aurais envie de faire ? Comment tu t’imagines le faire, etc…

Pourtant, les véritables questions auxquelles il faut pouvoir répondre est : Qu’est-ce qui te passionne et à quoi as-tu envie de passer tes journées, ta vie ?

C’est là, que je me suis créé le métier qui me ressemble ! En mélangeant mes deux passions : Le théâtre et la formation.

Une fois qu’on a l’idée !

Je l’ai, l’idée ! Enfin un début d’idée. Je souhaite intégrer les techniques théâtrales dans des formations destinées aux entreprises.

J’active alors mon réseau pour présenter mon projet, je prospecte, je tâtonne. Nous sommes en 2008 et nombreux, essaient de me prévenir que je suis complétement fou de créer une société en pleine crise économique.

Mais la crise à moi, elle ne m’appartient pas.

Surtout, que je constate rapidement qu’il existe des besoins et que mon projet suscite de l’intérêt. Le seul hic, ça n’existe pas encore en Suisse. Nos pays voisins ont déjà inclus ses techniques depuis belle lurette dans leurs outils de formations mais ici on est en retard, et oui, encore.

Alors je suis face à une réalité, personne ne me connait et encore moins mon métier ! Que faire ?

Foncer ! J’ouvre ma Sàrl et je commence à bosser.

La première étape est de me montrer, partout et chaque occasion est bonne pour que je parle de moi. Parce que pour pouvoir décoller, il faut être connu jusqu’à être reconnu. Ce qui prend du temps et davantage dans notre joli petit pays.

Alors tout y passe, je suis présent aux événements de tout genre, j’investis dans des stands lors du salon RH et je m’inscris à la CVCI pour profiter de leur soirée réseautage.

Après 5 ans au stand du Salon RH, j’entends quelqu’un me dire : Ahh vous êtes toujours là ? Et qu’est-ce que vous faites exactement ? C’est là, à ce moment précis, que ça commence réellement. C’est au moment où l’on vous a suffisamment vu pour vous faire confiance.

L’art du pitch

À travers les différents services que je propose, il y en a un qui séduit particulièrement les entrepreneurs. L’art de savoir se présenter, soi et ses activités, à n’importe quel prospect, à n’importe quel moment !

Et oui, souvent, on est pris de panique quand il s’agit de répondre à cette petite question : Et vous, vous faites quoi ?

D’autant plus quand le seul revenu que nous engendrons dépend de la réponse que nous allons apporter.

C’est exactement pour répondre à cette problématique que j’ai conçu mon court : Elevator Pitch.

Tout commence quand on sait ce que l'on veut obtenir suite à un échange, quel qu’il soit.

Christophe, quelle est ta définition de l’entrepreneuriat ?

Indépendance, passion et plaisir !

Et tes conseils pour un entrepreneur qui démarre ?

  1. Être passionné, rien n’est plus important !

  2. Se faire connaitre, communiquer, communiquer et communiquer encore !

  3. J’aurai aimé comprendre plus rapidement, que les clients souhaitent travailler en premier lieu avec la personne et non pas uniquement avec un service ou un produit. C’est donc, la personne qui fait la différence, vous faites la différence.

  4. Acceptez même si c’est rude, les moments de doutes, ils sont normaux.

Une phrase que t’affectionne particulièrement ?

“La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.”

Albert Einstein

Retrouvez Christophe Béguin lors de notre stage pour entrepreneur fin janvier. Il sera intervenant et vous formera à l’Elevator Pitch.

Pour plus d'informations concernant le stage, contactez-nous au +41 79 850 73 75 ou par email à estelle.borgeat@eb-solution.ch



64 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page