top of page

Un moment avec Benjamin Favre, CEO de Next Immobilier

Jour de pluie, grosse pluie, j’arrive les pieds mouillés à 08h30 précisément pour mon interview avec Benjamin Favre, CEO de Next Immobilier. Dans un quartier résidentiel au centre de Lausanne se cache une tour. Suis-je au bon endroit ? Une charmante réceptionniste me le confirme. Après avoir rempli et signé un document, j’attends, curieuse de découvrir où suis-je atterrie ? Ça m’a l’air très protocolé pour parler d’immobilier.


J’ai rapidement ma réponse, dans les locaux se trouve également Debiopharm qui fait partie du même groupe. La procédure c’était donc pour ça. On ne laisse pas entrer n’importe qui quand on fait du développement de molécules dans le domaine de l'oncologie et des infections bactériennes (entre autres).


L’histoire de Next Immobilier :


Next Immobilier est un fonds d’investissement privé qui a été créé pour préserver le capital des sociétés Life Science et créer de la valeur pour les sociétés patrimoniales du groupe Après-demain. Il comprend comme entreprise de départ Debiopharm.


Le modèle d’affaire de Debiopharm demande de nombreux investissements avant d’obtenir un retour. Une molécule sur 10000 devient un médicament. Certes une fois qu’il est sous licence c’est un véritable succès, mais quand même. C’est un domaine risqué où patience et persévérance sont de mise !

Lorsque Thierry Mauvernay a rejoint son père au début des annnées 2000, ils ont opté pour la création d'un fonds entièrement autofinancé afin d'investir dans des projets plus sécurisés.


L’immobilier conservateur :

Afin de réduire les risques, ils se focalisent principalement sur l'acquisition d'immeubles destinés à la location, en privilégiant les zones urbaines ou celles à proximité des transports en commun.


À l'heure actuelle, leur portefeuille comprend 34 immeubles totalisant 900 logements.

Acheter c’est bien, innover c’est mieux !


Le groupe s’appelle Après-demain et l’entreprise Next Immobilier, être visionnaire fait partie de leur ADN. Le fondateur installait déjà sur les immeubles en 2003 des panneaux solaires, du chauffage par geothermie ainsi que des bacs de rétention d'eau de pluie pour alimenter les WC. Chaque projet a été pensé et réalisé pour pouvoir perdurer dans la durée. On le rappelle, immobilier conservateur !


Ce qui signifie que tous leurs immeubles répondent déjà aux normes 2030 en ce qui concerne le C02.

Mais Next Immobilier est déjà à l’étape suivante. Pendant que les autres rattrapent, eux avancent. L’avantage d’être visionnaire.


Vivre différemment :


Chez Next Immobilier, ils se mettent à la place de leurs locataires et anticipent leurs besoins. Ils ont compris que nos façons de vivre sont en train d’évoluer et pour y répondre, s’adaptent, innovent, développent. Et non pas pour faire toujours plus, mais pour offrir un cadre où l’on aura envie de rester. Des endroits où l’on se sent bien, où la vie est facilitée et où le gaspillage est éliminé. Habiter dans un de leurs immeubles, c’est aussi partager une vision et de profondes valeurs. C’est décider de vivre autrement, plus simplement et localement.


Elle remonte à quand votre dernière fête des voisins ?


Avez-vous pris le temps de vous présenter lors de votre emménagement ? Comment s’appelle la voisine du 5ème ?


Nous avons perdu l’habitude d’échanger avec ceux qui se trouvent de l’autre côté du mur, pourtant ils sont là, présents quotidiennement.

Next Immobilier agit sur deux axes, le premier faciliter la vie de ses locataires et le second, moins évident, créer du lien autour d’une communauté. C’est pourquoi, ils ont mis en place gratuitement un certain nombre de prestations complémentaires. Ils offrent une fête annuelle des voisins, ont mis un local à disposition avec des outils et du matériel usuels. Le but est d'éviter d'avoir une perceuse par locataire qui est utilisée qu’une fois dans l’année. Un studio peut également être réservé pour des visiteurs. L’inscription pour l’abonnement mobility est offerte, et un service de livraison de colis est en place. Ce n’est que le début ! Ils travaillent déjà sur la suite.


Le parcours du CEO :


Le parcours de Benjamin Favre, c’est d'abord expérimenter, trouver ce qui l'anime, puis se former. Il a évolué en saisissant les opportunités. Titulaire d’un brevet de gérant d’immeuble et d’un diplôme fédéral d’administrateur de biens immobiliers, il est devenu, par son expérience et ses formations, expert dans le domaine. Il est passé par plusieurs entreprises où il a fini par gérer des portefeuilles importants. Jusqu’à ce qu’il réalise que son travail s’est transformé, que ses clients, il ne les voit pratiquement plus, et qu'il reste enfermé dans son bureau toute la journée avec une pile de problèmes à régler. C’est là que le poste chez Next Immobilier s’est ouvert, et qu'il n'a pas hésité à se proposer.


Un des défis de Benjamin Favre :


Apprendre à déléguer. Seul au début de sa carrière, comme beaucoup d'entre nous, il a donc mis en place certaines habitudes et était attaché à une façon de faire, la sienne.


Quand les responsabilités sont arrivées, il n’a pas eu le choix que de faire confiance et de reconnaître qu’on peut atteindre le même résultat en passant par un chemin différent.

Benjamin Favre a toujours été bien entouré, et il a su apprendre de ceux qui sont plus expérimentés que lui.


Ce qu’il recommande quand on se lance dans l’immobilier :


1. Oser prendre des risques et les calculer


Si vous voulez innover, vous devez accepter de prendre des risques. Dans l'immobilier les risques se concentrent essentiellement sur les procédures administratives, politiques et citoyennes quand vous développez des projets en amont.


2. Être rapide et avoir de la flexibilité pour agir

Par exemple, chez Next Immobilier, le fait d’avoir uniquement un actionnaire facilite grandement la prise de décisions. Ce qui permet d’aller vite et de faire avancer les projets. 3. Prendre le temps de débriefer.


Tous les projets sont des expériences riches d’apprentissage. Même si ça marche, se demander ce qu’on aurait pu faire mieux pour continuer à s’améliorer sur


Un grand merci à lui pour son temps et pour cet échange passionnant.


183 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page